Femme au chapeau conique travaillant dans les rizières de la vallée de Mai Chau au Vietnam

Petite escapade dans les rizières de Mai Chau

Mai Chau, c’est l’étape dont je n’attendais rien. Bien heureusement ! La surprise n’en a été que plus belle. Paysages apaisants, expériences inoubliables, cette petite bourgade du Nord-Ouest du Vietnam m’a complètement séduite.

Promenade à pied au village de Mai Hich près de Mai Chau au VietnamBalade à pied dans le village de Mai HichPaysages de montagnes et rizières de la vallée de Mai Chau au VietnamVallée de Mai Chau

Une fois n’est pas coutume, nous n’irons pas directement à Mai Chau. Nous faisons halte en chemin au village de Giang Mo pour rencontrer des habitants de l’ethnie Muong et découvrir leurs imposantes maisons sur pilotis. L’ambiance est ambiguë. Le tourisme a déjà perverti ce lieu aux codes pourtant ancestraux. Les femmes nous accueillent avec leurs costumes aux couleurs chatoyantes. Elles se battent pour nous glisser les quelques mots de français qu’elles connaissent. Chacune espère alors que nous prendrons le temps de visiter sa maison contre un petit pourboire.

Vieil homme de la communauté Muong dans une maison sur pilotis du village de Giang Mo, sur la route de Mai Chau au Vietnam Drapeau vietnamien à l'entrée d'une maison sur pilotis du village Muong de Giang Mo, sur la route de Mai Chau au VietnamMaisons sur pilotis du village Giang Mo où vit l’ethnie Muong

Nous en visiterons une pour découvrir ces intérieurs tellement typiques des maisons vietnamiennes. Une pièce unique, immense en l’occurrence, dans laquelle on dort, on reçoit, on fait passer le temps. Le tout à même le sol. Une cuisine à l’arrière, mi dedans, mi dehors mêlant réchaud d’antan et casseroles dernier cri. Il est 9h et après le thé, l’alcool de riz est déjà proposé. Nous déclinons gentiment cette offre un peu trop matinale et reprenons notre route loin de ce village un brin dénaturé.

Homme vietnamien fumant la pipe au village Muong de Giang Mo, sur la route de Mai Chau au Vietnam Deux hommes fumant la pipe dans une maison du village Giang Mo
Enfant mangeant dans son couffin suspendu dans une maison sur pilotis du village Muong de Giang Mo, sur la route de Mai Chau au Vietnam Dans un couffin suspendu au plafond d’une maison du village Giang Mo
Homme vietnamien fumant la pipe au village Muong de Giang Mo, sur la route de Mai Chau au VietnamHomme fumant la pipe dans une maison du village Giang Mo

Une fois à Mai Chau, c’est chez des habitants de l’ethnie Thaï cette fois, que nous posons nos valises. Même maison sur pilotis, même pièce unique, privatisée pour nous y faire dormir. En dessous, une agréable terrasse donnant sur les rizières nous servira de cadre pour nos repas. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’oublie tout, contraintes, fatigue et autres légers tracas. Dans ce lieu pourtant le plus sommaire en matière de confort, nous nous offrons une petite parenthèse le temps de 24 heures. Un drôle d’air de vacances… Il faut dire que les repas aussi gargantuesques qu’excellents régalent nos papilles. Que demander de plus ?

Dortoir de la maison chez l'habitant de Mai Chau au Vietnam Dortoir chez l’habitant, Mai Chau
Terrasse sous une maison sur pilotis où Bébé fait sa sieste dans sa tente Deryan, à Mai Chau au VietnamTerrasse sous le dortoir, lieu de sieste parfait pour ma Bébé !

Nous partons en promenade en fin d’après-midi. Il n’est pas nécessaire de beaucoup s’éloigner pour en prendre plein les yeux. La lumière est parfaite et donne aux rizières une jolie teinte dorée. Les montagnes se dressent partout autour. Bébé aussi profite de la balade et à pieds, s’il vous plaît ! Après tout, je ne suis pas pressée, on a le temps de vivre. Seules les voiturettes des touristes Vietnamiens qui n’aiment pas marcher contrarient le calme de cette belle vallée.

Femme au chapeau conique travaillant dans les rizières de Mai Chau au VietnamCoucher de soleil sur les rizières de la vallée de Mai Chau au VietnamRizières de Mai Chau
Touristes vietnamiens se prenant en photos parmi les fleurs de la vallée de Mai Chau au VietnamTouristes vietnamiens se prenant en photo dans un champ de fleurs, Mai Chau

Mais soyons bien honnêtes. Dormir à même le sol, sous une moustiquaire, avec un Bébé de 15 mois, et « salle de bain » commune, ça va bien une nuit. C’est dans un hôtel à à peine dix minutes que nous passerons les deux prochaines nuits. Nous nous rapprochons ainsi du centre touristique de la petite bourgade. Le restaurant devient alors une nouvelle expérience. Ici on mange ce qu’il y a. Un menu, pour quoi faire ? Ce sera grillade, riz et morning glory (une plante d’ici). Et si l’envie vous prend de vouloir déguster autre chose, asseyez-vous à la terrasse de la première maison qui loge des touristes et la maîtresse de maison vous cuisinera un repas succulent moyennant un prix négocié à l’avance.

A gauche : Coucher de soleil sur les rizières, Mai Chau ; A droite : Femmes revenant des champs, Buoc

Les promenades à vélo sont aussi l’occasion de découvrir le coin. Tandis que mon vélo déraille à tour de bras, Bébé expérimente les joies du siège enfant. Qu’est ce qu’elle s’est amusée et qu’est-ce que j’ai eu peur ! Mais retenons surtout les sourires et les rires de ma Bébé désormais enivrée par sa nouvelle liberté !

Promenade à vélo dans les rizières de la vallée de Mai Chau au VietnamPromenade à vélo dans les rizières de la vallée de Mai Chau au Vietnam Femmes aux chapeaux coniques revenant des champs au village de Buoc, près de Mai Chau au Vietnam

A pied, à vélo, à Mai Chau ou plus loin, l’endroit est reposant et invite au farniente. Les ethnies, leurs costumes, les repas typiques, les rizières, une immersion dans le Vietnam dont j’avais tant rêvé et qui, cette fois enfin, devient réalité.

Mumontheroad en train d'admirer les rizières de la vallée de Mai Chau au Vietnam

 


Mon Mai Chau pratique

 

 

Le trajet de Hanoï à Mai Chau
Accompagnés de Papi et Mami dans notre découverte du Nord du Vietnam, nous avons fait le choix de louer une voiture avec chauffeur, rentable lorsqu’on est quatre adultes.
Le trajet a duré 4 heures depuis Hanoï et offre des points de vue magnifiques.

Notre logement à Mai Chau
Nous avons passé une nuit au homestay Hoa Son puis deux nuits à l’hôtel Mai Chau Sunset. Je recommande vivement les deux.

Homestay Hoa Son
Les plus : l’expérience unique de dormir à même le sol dans une maison typique, les repas exquis (de loin les meilleurs que j’ai mangés au Vietnam), la terrasse paisible.
Les moins : la propreté de la salle de bain commune mais dont on s’accommode aisément pour une nuit.

Hôtel Mai Chau Sunset
Les plus : la chambre et la salle de bains grandes et impeccables, la terrasse privative qui donne sur des petites rizières, le très bon petit déjeuner.
Les moins : la lenteur du service.

Que faire à Mai Chau ? Mes incontournables…
Se balader sur les sentiers de Mai Chau à pied ou à vélo.
Se perdre dans le village de Mai Hich, à quelques kilomètres, et aller à la rencontre des habitants très hospitaliers.
Se poser en terrasse et profiter du paysage.

Visiter Mai Chau avec un bébé
À Mai Chau, pas de supermarché. Mais, l’eau minérale n’est pas dure à trouver.
Côte fruits, j’ai eu plus de mal que d’habitude à trouver mon bonheur. Petit avantage des homestay : les repas finissent toujours avec une assiette de fruits !
Pour les couches, les lingettes et le lait, j’avais anticipé pour ne pas avoir besoin de m’approvisionner sur place. Et j’ai vraiment bien fait.
Côté chaleur. Le soleil tape fort, voire très fort. Prévoyez donc la crème solaire, le chapeau et l’eau en conséquence. Nous avons également essayé de rafraîchir Bébé régulièrement. Soit sous la douche, soit via sa petite piscine gonflable que nous nous sommes procurée en cours de route.

3 comments

  1. Comme toujours, tout est parfait, photos, texte et tout le reste.
    Très belle étape (et j’en sais quelque chose !), et que dire de la chaleur et des suées prises à vélo, ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *