L’île de Ko Samui

Explorer les îles, c’est aussi ça découvrir la Thaïlande. Ainsi, après de nombreuses tergiversations pour choisir au mieux l’île qui nous apportera repos, dépaysement et tout le nécessaire pour Bébé, nous faisons cap sur le sud du pays et l’île de Ko Samui, dans le golfe de Thaïlande. Nous posons nos valises à Mae Nam au Nord, réputée plus calme que l’agitée Chaweng à l’Ouest. Bien installés dans notre bungalow cosy, nous y ferons une halte de 15 jours. Prenons le temps de vivre…

Coucher de soleil sur la plage de Mae Nam

Nos premières balades nous mènent naturellement sur la plage, où cocotiers et mer émeraude sont au rendez-vous. L’endroit est pittoresque. Je me sens apaisée. La mer est pour moi, depuis longtemps déjà, une invitation au voyage. Tout me semble plus léger, plus simple quand la mer est à côté. Et quoi de plus beau que ce paysage comme décor pour nos escapades en porte-bébé.

Plage de Bang Por

Néanmoins, ce serait presque mentir que de ne pas mentionner les détritus qui parsèment les chemins et autres étendues d’eau, bien souvent à la limite du dépotoir. Disons, pour les clichés de cet article, que Moitié cadre bien ses photos.

Plage de Bang Por

C’est là le contraste sans appel de cette île que le tourisme a peu à peu dévoré. Car oui, de balades en balades, nous élargissons toujours un peu plus notre terrain d’exploration. Le Nord et l’Est de cette île semblent avoir un peu perdu de leurs superbes et de leur authenticité. Nombre de prestataires offrent aux touristes pressés un marathon visant à consommer toutes les attractions de l’île, en une courte journée, déjeuner compris. Mais, Ko Samui est avant tout un lieu de farniente et de détente, avec des infrastructures pour tous les goûts et toutes les bourses. C’est ce compromis que nous venons, nous aussi, rechercher.

Détente en famille

Nous privilégions ainsi un quotidien très simple. Lever à 6h tous les matins (n’oublions pas que nous sommes parents…), nous ponctuons nos matinées et fin d’après-midi de promenades dans les environs. Majoritairement à pied.

Temple en bord de mer, Mae Nam Balades sur les sentiers en direction de Bo Phut

En effet, contrairement à beaucoup de touristes et de locaux, nous ne sommes pas suffisamment rassurés pour adopter le scooter, si prisé alentours. Rouler à gauche, sans casque et sans avoir jamais fait de deux roues, je passe mon tour. C’est aussi ça de voyager avec Bébé : s’adapter et faire des compromis ! Nos déplacements plus éloignés se feront donc en taxi, à défaut des songthaew collectifs, bien moins chers mais que nous n’avons pas croisés. Mauvais timing certainement…Peu importe, ces balades comme ces taxis convergent tous vers ces petits lieux de paradis où le temps est suspendu : Mae Nam, Bang Por ou même une petite crique de Chaweng, des plages qui ramènent toujours à ce que la nature offre de splendide et de paisible.

Coucher de soleil sur la plage de Mae Nam

Ko Samui conclue notre périple en Thaïlande. D’ici quelques jours nous prendrons la direction du Cambodge. Nous quitterons la Thaïlande avec un sentiment particulier. Tout d’abord, et pour la première fois dans tous nos voyages, nous sommes convaincus d’être passés à côté de ce pays. Nous avons l’impression de ne pas en avoir vraiment compris les codes ou de ne pas avoir su adapter notre périple avec Bébé à la manière de voyager ici. Mais pour autant, nous avons cette étincelle, cette hâte que l’on ressent avant chaque départ. Comme l’impression que notre voyage commence maintenant. Notre séjour en Thaïlande nous aura permis cela : trouver la force de voyager, trouver notre rythme avec Bébé, conclure notre vie d’avant…Pour moi, cette transition s’appelera « Thaïlande ». Il y a pire comme synonyme !

13 comments

  1. Je dois avouer qu’après une semaine de travail vraiment pourrie (et elle n’est même pas encore finie) ça fait plaisir de voir ce quotidien si dépaysant 🙂

  2. Pendant quelques minutes je me voyais sur la plage et regarder à l’horizon avec comme seul bruit celui des vagues… jolies photos et belle écriture ! Votre découverte me rappelle celles que j’ai pu faire en Afrique, la mer agréable mais avec des détritus par endroit…et l’odeur du pays bien particulière se fondant à l’humidité… sans doute est ce le cas en Asie aussi ? Profitez bien de cette petite pause en famille… à bientôt.

    1. Absolument, c’est tout à fait cela ! De ces sensations que l’on assimile et auxquelles on s’habitue complètement à mesure que les jours passent ! Les odeurs, l’humidité, le bruit, la chaleur, ou comment vivre un pays avec chacun de nos sens ! Merci de nous suivre !

  3. Oh la la! quand je vois ces magnifiques photos et tes commentaires j’ai tout simplement envie de….pleurer, cela me touche beaucoup tellement c’est beau. Maintenant Hâte…hâte de suivre vos découvertes au Cambodge. Gros bisous de nous 2 ♥

    1. Oui, en avion pour l’instant. Nous avons prévu de faire les trajets en bus au Cambodge car la distance entre les étapes que nous envisageons semble plus raisonnable et donc plus facile pour Bébé (en tout cas sur le papier !) Affaire à suivre …

  4. Des payasages de rêve, la mer à perte de vue, et vous avez su vous adapter, et surtout vous poser et vous reposer….
    Photos splendides comme d’habitude, profitez en encore avant la prochaine étape.
    On vous aime….

  5. Rooolala quel bel article mes aventuriers !!
    Les photos sont superbes ! Vous respirez le bonheur !
    Déjà la fin d’une première étape c’est dingue et le début d’une autre !
    Hâte de lire la suite !!!
    Énormes bisous à vous 3 de nous tous !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *