Hoi An, je ne t’oublierai pas…

Après les plages de Mui Ne, nous mettons cap au Nord dans la jolie ville de Hoi An. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, cet ancien port de pêche n’a rien perdu de son charme. Autrefois, les navires chinois et japonais faisaient étape ici en attendant des vents plus favorables pour poursuivre leur route vers le Sud. Mais au XIXème siècle, l’ensablement du fleuve mit fin à cette activité de navigation, déplaçant le port dans la ville de Danang. Et voilà Hoi An délaissée de son seul gagne-pain…

Alignement de cyclo, Hoi An

Heureusement préservée par accord mutuel pendant la guerre du Vietnam, c’est le tourisme qui relança cette ville, qui aujourd’hui regorge de café, d’échoppes et de tailleurs aux normes occidentales. Et même si les foules inondent les rues pour admirer ce joyau du centre du pays, de simples balades au tout petit matin donnent le pouls de cette place qui n’a pas tout oublié de ses belles traditions. Les vieilles élégantes qui balaient leur trottoir n’ont que faire du défilé de touristes qui bientôt foulera ces pavés. A cette heure, les rues de la vieille ville sont encore préservées. Les femmes à vélo se pressent jusqu’au marché ou en reviennent déjà, les sacs chargés de légumes en tout genre. Ça et là, assis sur des chaises tellement basses qu’elles conviennent à Bébé, d’autres sont eux au petit-déjeuner.

De bon matin dans la vieille ville, Hoi An

C’est bien de bon matin que le jaune des murs de cette vieille ville révèle tout son éclat. Même sous la pluie battante, Hoi An est colorée. Ses maisons, ses lanternes de toutes les couleurs, les rues à elles seules méritent la promenade.

Mais l’envers du décor n’est ici pas en reste. De la maison Tan Ky aux quelques maisons communes où l’on se rassemblait, les joyaux préservés sont ouverts au public. Et des marqueteries aux toiles sur les murs, un mélange raffiné d’influences chinoises, vietnamiennes ou même parfois françaises reflète l’histoire de ce pays tellement longtemps soumis.

Maison ancienne Quan Thang

Et si le charme n’avait pas encore opéré, c’est de nuit que la ville révèle ses plus jolis secrets. Les soirs de la Full Moon, qui a lieu tous les mois, les lanternes allumées d’une petite bougie flottent sur la rivière.

Soir de Full Moon, Hoi An

Le spectacle a peut-être perdu de son sens authentique, mais je me laisse emporter par l’ambiance de la fête. Dans les rues, offrandes aux ancêtres et jeux traditionnels occupent les familles.

Soir de Full Moon, Hoi An Deux hommes en plein jeu traditionnel, Hoi An
Offrandes aux ancêtres, Hoi An

Mais Hoi An n’est pas juste une vieille ville. Les rizières alentours, les plages un peu plus loin, les villages d’artisans, un petit condensé des plus belles facettes du Vietnam en quelques kilomètres ! Une balade à vélo dans un sens et nous voici sur un pont, sous un ciel rougeoyant en train d’admirer les pêcheurs déployer leurs filets pour la nuit. Dans l’autre sens, au milieu des rizières, un homme fait paître des vaches et laisse filer le jour, grâce à tous les copains qui viennent lui tenir compagnie.

Sur la route de Cua Dai, près de Hoi AnEntre amis, rizières près de Tra Que, près de Hoi An

Hoi An, une douce parenthèse. Mais, c’était sans compter sur mon allergie au restaurant du coin et quelques jours plus tard, ma Bébé et son pic de fièvre. De quoi porter un regard moins parfait sur une très belle étape. Rassurez-vous, nous allons tous bien mieux. Un voyage ne serait pas un voyage sans ce genre de souvenirs…

Pont japonais, Hoi An

 


 

Mon Hoi An pratique

 

 

Trajet de Ho Chi Minh Ville à Hoi An
Faire le trajet de Ho Chi Minh Ville à Hoi An revient à traverser la moitié du pays. Nous avons donc fait le choix de prendre l’avion.
Pour obtenir des vols aux horaires de Bébé, nous avons opté pour la compagnie Vietnam Airlines, un peu plus chère néanmoins.
Pour ceux qui ont le temps, des compagnies comme Sinh Tourist font le trajet en bus, via Nha Trang.

Notre logement à Hoi An
Nous avons passé 10 nuits au Golden Bell Boutique Villa, que je recommande vivement : le meilleur rapport qualité/prix de tout notre voyage ! Ayant réservé un mois à l’avance, j’ai pu obtenir une réduction de 40% sur le prix de la chambre.
Les plus : la literie confortable, la propreté, le service sans faille, la qualité du petit déjeuner inclus, la salle de bain luxueuse, la piscine (petite mais bienvenue)
Les moins : l’hôtel est à 15 minutes de marche de la vieille ville.

Que faire à Hoi An ? Mes incontournables
Visiter la vieille ville de Hoi An. Pour cela, il faut acheter un pass (prix 2017 : 120 000 dongs) qui permet de visiter 5 maisons ou temples de la vieille ville sur la petite vingtaine ouverts au public.
– Comme nous sommes restés longtemps, nous avons pu en visiter un peu plus. Mais si vous n’avez pas le temps, soyez rassurés : en 5 visites bien choisies, vous aurez déjà un bon aperçu de la vieille ville de Hoi An. Voici mon top 5 des maisons et temples à voir dans la vieille ville : la maison Tan Ky, la chapelle de la famille Tran, le spectacle donné une fois le matin et une fois l’après midi à l’atelier d’artisanat, le musée des arts populaires de Hoi An et la maison de la congrégation chinoise du Fujian.

À savoir :
– Dans chacun des lieux de la vieille ville ouverts aux touristes, et ce même dans les maisons ou les chapelles familiales, les guides vous inviteront à faire un stop dans l’un des recoins transformés en boutique de souvenirs.
– La carte de la vieille ville donnée lorsque vous achetez vos tickets compte nombre d’erreurs. Fiez vous davantage à votre guide (la carte du Lonely semble plutôt correcte) ainsi qu’aux adresses, vous perdrez moins de temps.

Se balader dans la vieille ville et au Night Market à la tombée de la nuit. Les lanternes donnent beaucoup de charme à l’endroit. On arrive presque à oublier les hordes d’autres touristes venus contempler le spectacle.

Faire un tour photo avec Etienne Bossot de Hoi An Photo Tour. Ce photographe français aussi talentueux que sympathique nous a réservé un accueil très chaleureux et a su délivrer de précieux conseils à Moitié qui a testé avec lui une après-midi shooting. Que vous soyez amateurs ou confirmés, activité à faire à Hoi An  !

Se balader à vélo en direction du village écologique de Tra Que, à quelques kilomètres seulement. Sur le chemin, les rizières de part et d’autres de la route vous offriront un très beau coucher de soleil.

Aller vous détendre à la plage. Accessibles à vélos, les plages de An Bang et de Cua Dai vous permettront de faire un peu de farniente.

Pour ceux qui recherchent d’autres activités à faire à Hoi An ou des conseils pratiques (adresses de coiffeurs, pharmacies, …), rendez-vous sur le blog Good Morning Hoi An, écrit par un expat qui vit à Hoi An. Ce blog m’a beaucoup servi !

Visiter Hoi An avec un bébé
Hoi An n’a pas de supermarché à la française. Mais qu’à cela ne tienne, aux numéros 254 et 304 de la rue Lý Thuong Kiet, des supérettes de quartier bien achalandées vous permettront de trouver tout ce dont vous avez besoin : les couches, des rayons entier de lait en poudre, des yaourts (et notamment quelques Blédina !), des lingettes, de l’eau minérale, …
Pour les fruits, c’est direction le marché !
A noter : sur la même artère, un petit terrain de jeu vous rappellera sûrement votre enfance !

9 comments

  1. Quelles magnifiques photos! Elles me replongent avec plaisir dans mes souvenirs de mon voyage. Je me souviens encore m’émerveiller le soir lorsque nous sommes allés dans la vieille ville illuminée de lampions. J’ai beaucoup aimé me balader à vélo dans les rizières et les parcs à poissons.

  2. Merci à tous ! Hoi An est une étape qui m’aura marquée tant par le côté un peu hors du temps de sa vieille ville que par la variété des paysages alentours. Elle demeure certes assaillie par les touristes mais je pense que c’est l’apanage des jolis endroits

  3. Bonjour,
    Moi qui adore la photographie artistique je suis servie… elles sont MAGNIFIQUES !… Je suis subjuguée par cette palette de douces couleurs. Quant à la façon que vous détaillez Hoi An on dirait un coin de paradis paisible. Merci pour ces partages et bonne route. Bises.

  4. Merci pour ce partage. Ainsi nous voyageons avec vous. Les photos sont époustouflantes. Ma favorite est celle avec les 3 barques sur une eau paisible avec le reflet d’un nuage. Les couleurs sont celles de mes rêves ^^ bisous

  5. Tout simplement grandiose et captivant, grandiose par les photos de Moitié, les couleurs magiques, on a vraiment envie de venir vous rejoindre, captivant par tes textes et tes explications Lisa tu nous fais vraiment rêver. Merci.
    J’espère que vos petits soucis de santé sont oubliés. On vous embrasse bien bien fort <3

  6. On reconnaît la patte de Moitié dans les photos, toujours aussi captivant, le récit de Maman nous fait voyager… et que dire de Bébé qui monte les marchés comme une grande…
    Bref, encore une étape qui nous fait rêver…
    Gros mercis et poutous…

  7. Quelles magnifiques photos, ça nous rappelle tellement de beaux souvenirs que nous n’oublions pas non plus 😉
    Bonne continuation et faites encore de belles découvertes!
    Gros Bisous de la Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *